3 bonnes raisons de recruter un profil qui n’a jamais fait ce que vous cherchez

“Je viens de rencontrer Lucie, une candidate très intéressante pour le poste de Business Developer. Tu la connais ? ” – “Non, mais laisse tomber elle n’a pas d’expérience  en Sales, ça ne va pas le faire.” : ça, c’est ce que se disent la plupart des recruteurs lorsqu’ils cherchent le meilleur talent pour un poste donné. C’est presque systématique, le manque d’expérience professionnelle est perçu de manière très négative. Et si ce n’était pas en réalité une bonne chose de ne pas en avoir ? Et si recruter un collaborateur sans expérience était en fait une bonne idée ? 

1 – L’avantage de la page blanche 

Un candidat sans expérience c’est un peu comme une page blanche. Et une page blanche, ça présente plusieurs avantages : 

Premièrement, qui dit aucune information dessus dit pas d’erreur possible : un candidat sans expérience dans un domaine précis n’a pas eu l’occasion d’adopter de mauvais réflexes ou de mauvaises méthodes de travail. Prenons l’exemple d’un talent qui n’a jamais fait de Sales mais qui est de nature très ouverte. Il saura spontanément s’adresser de la bonne manière à un restaurateur c’est-à-dire avec une attitude détendue et plus spontanée. À l’inverse, un talent ayant précédemment fait des Sales mais de la vente consultative et technique (solution SaaS) auprès de DRHs de grands groupes n’aura pas la même manière de s’exprimer et de vendre un produit. Il aura été formé pour s’adresser à un type d’interlocuteurs spécifiques dans des cadres plus formels et de travailler sur des cycles de vente longs.

Deuxièmement, la page blanche vous permet d’éviter les biais liés à des secteurs ou des visions aujourd’hui trop statiques. Prenons le cas d’un recrutement pour un poste de chef de projet Marketing chez Malt : un candidat qui n’a pas d’expérience en Content et rédaction prendra plus facilement le pli du « ton » Malt plutôt qu’un candidat qui a fait 2 ans de content BtoB dans les cosmétiques, un secteur précis au vocabulaire particulier. 

Enfin, un talent sans expérience n’est potentiellement pas ou moins marqué par des comportements professionnels qui ne correspondent pas du tout à l’esprit et aux valeurs de votre entreprise. On peut donc assumer qu’il devrait s’adapter sans trop de difficulté à la culture et au mode de fonctionnement déjà mis en place (on part du principe que vous avez tout de même vérifié qu’il était sensible à votre projet et à vos valeurs pendant les entretiens). 

2 – Misez sur des potentiels

“La durée de vie d’une compétence est rarement supérieure à 5 ans”. Ça, ça ne vient pas de nous mais d’Isabelle Cham. Et on ne vous le cache pas, on est plutôt d’accord avec elle : lorsque vous recrutez un candidat, vous vous projetez sur du long terme et non sur du court terme. Alors partez du principe que l’expertise d’un talent sur un logiciel, un outil ou une méthode sera probablement obsolète à un moment. Du coup, mieux vaut miser sur des potentiels à fort développement. 

Prenons l’exemple de Thibaud, aujourd’hui Customer Care Manager chez Trusk : il n’avait initialement aucune expérience dans le domaine et n’avait jamais travaillé en Startup. Trusk a pris le risque de lui donner sa chance. Paris réussi ! Grâce à son excellent sens du relationnel et sa capacité à comprendre et apprendre rapidement, il a su prendre rapidement ses marques au sein le startup et monter en compétence. Aujourd’hui, c’est même lui qui forme tous les nouveaux qui rejoignent l’équipe. 

De plus, au-delà de ne pas être biaisé par un secteur ou par une vision, recruter un talent sans expérience dans un domaine ou un secteur c’est l’occasion d’aller chercher une nouvelle vision créative : complètement extérieur et donc moins conscient des contraintes liées à un sujet T, il pense plus facilement « out-of-the-box ». 

Et puis, on ne va pas se mentir, personne n’a envie de refaire exactement ce qu’il a déjà fait avant. Un talent se donnera encore plus à fond sur un sujet sur lequel il doit faire ses preuves. TOTEM, par exemple, a misé sur Quentin pour un poste de Sales Development Representative alors ce que dernier n’avait aucune expérience en commercial. Pourquoi ce choix ? Ils ont été conquis par sa personnalité mais surtout sa motivation : c’est son envie de se dépasser qui a fait la différence.

3 -Donnez-lui sa chance, il vous le rendra bien 

L’écueil dans lequel tombent de nombreux recruteurs est de se focaliser en priorité et principalement sur l’expertise technique d’un candidat ce qui : 

  • n’est pas pertinent puisque la plupart des compétences métiers sont obsolètes au bout d’un temps.
  • s’avère risqué car ça se fait au détriment des valeurs et du fit entre le candidat et le reste de l’équipe. 

En plus (et ça ne joue pas pour rien), si vous donnez sa chance à un candidat sans expérience, ce dernier en sera conscient. Il vous en saura d’autant plus reconnaissant de lui donner l’occasion de faire ses preuves et développera au fil du temps une belle loyauté. 

Et si vous n’êtes pas sûr d’avoir le temps, l’expertise ou les ressources pour sélectionner et recruter les talents qui feront la différence, nous sommes là pour ça. Notre mission chez elinoï ? Vous connaître sur le bout des doigts pour vous aider à recruter les meilleurs talents qui sont sensibles à votre projet et partagent vos valeurs. 

Inscrivez-vous sur elinoï 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *