4 bonnes raisons de recruter un Business Developer Junior pour votre entreprise

rédigé par L'équipe elinoï - 2 septembre 2021
Retour

On ne va pas vous mentir, les commerciaux sont les profils les plus plébiscités en startup. Pourquoi ? Car il s’agit du premier pôle générateur de chiffre d’affaires et donc de croissance pour votre business. Et pour aller plus loin plus vite, vous privilégiez le plus souvent des profils relativement expérimentés qui sont donc opérationnels plus vite et n’ont pas besoin de formation poussée. Mais est-ce le choix le plus judicieux ? On vous explique pourquoi vous ne devez plus passer à côté des profils juniors pour vous accélérer. 

I – Être Business Developer en start-up : retour sur un métier clé 

Le Business Developer, c’est LE chef d’orchestre de votre développement commercial. Chasseur dans l’âme, il définit ses stratégies pour développer de nouveaux partenariats et est responsable de l’intégralité du cycle de vente. Mais surtout, connaît son marché et ses prospects sur le bout des doigts. Ses missions au quotidien ? Mettre à profit son excellent sens du relationnel et son audace pour identifier et aller chercher de nouveaux clients. Il a donc un rôle clé dans la croissance de la startup. À noter : polyvalent, il peut être amené à suivre et optimiser des partenariats déjà existants selon la taille de la startup et des équipes qu’il rejoint.  

À noter qu’au-delà d’une expertise métier sur un secteur ou un produit, ce sont avant tout des qualités humaines (soft skills) qui font la différence entre un bon et un excellent commercial. Alors pourquoi vouloir privilégier l’expérience à tout prix ? 

II – Pourquoi recruter un jeune diplômé 

1/ Qui dit junior ne veut pas dire sans expérience 

Un jeune diplômé finit rarement ses études sans avoir réalisé de stages ou d’immersion professionnelle au sein d’une entreprise minimum. Pour la plupart d’entre eux, ils ont déjà plusieurs expériences à leur actif. Ils ont donc déjà pu se confronter au monde de l’entreprise et aux enjeux commerciaux – pour ceux ayant effectué des stages dans ce domaine. Et si certains n’y ont pas encore été sensibilisés, gardez à l’esprit que ce sont avant tout les softskills et l’engagement qui priment sur ce type de fonction : un jeune diplômé peut tout à fait avoir travaillé ses compétences de négociation, sa ténacité, son audace ou son écoute active à travers des expériences personnelles. 

Certains pourraient d’ailleurs bien vous surprendre ! 

2/ Un potentiel brut à exploiter 

Qui dit peu d’expérience dit peu de réflexes… donc a priori peu de mauvais réflexes ! En effet, il est parfois plus difficile de “désapprendre” quelque chose pour ré-intégrer de nouveaux apprentissages plutôt que de partir d’une feuille blanche. C’est ce qui s’avère souvent génial avec les profils juniors ! Comme moins expérimentés, ils sont généralement plus ouverts à de nouvelles méthodes de travail et les intègrent facilement. 

Par ailleurs, la plupart d’entre eux a véritablement une soif d’apprendre et de monter en compétences qui ne demande qu’à être exploitée ! Vous vous doutez bien du coup que l’on trouve incohérent de vouloir passer à côté de profil engagés prêts à se retrousser les manches pour faire grandir votre business. 

3/ Un coût d’opportunité très intéressant 

Enfin, parlons peu mais parlons bien. Engager un profil junior sur un poste de business developer et financièrement très intéressant pour votre entreprise. En effet, ce sont des métiers (surtout à ce niveau d’expérience) pour lesquels le salaire fixe est relativement bas. Vous les attirez sur le variable qui est lui-même indexé sur leur performance. En bref et sans rentrer dans les détails, ils vous coûtent plus quand ils vous rapportent plus. 

III – Comment attirer les meilleurs juniors ? 

1/ Soignez votre marque employeur 

Prenez le temps de rédiger des fiches de poste dignes de ce nom pour attirer les meilleurs profils. 

Une fois les process engagés, faites en sorte de proposer une expérience candidat de qualité et surtout de prendre le temps de faire les feedbacks adéquats. 

2/ Engagez-les dans vos process 

Vous recrutez des profils Sales, vous devez vous aussi savoir leur vendre votre promesse

3/ Aidez-les à se projeter 

Un profil junior cherche avant tout à apprendre pour monter en compétences et évoluer en termes de job et de responsabilités. À vous de jouer pour leur montrer aussi tout ce que vous pouvez leur apporter et à quelques perspectives d’évolution ils peuvent prétendre s’ils sont performants.

Recrutez avec elinoï
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux