6 questions pour mieux vous connaître avant de postuler

rédigé par Ketty Eveno - 19 février 2020
Retour

Trouver le job qui vous épanouit c’est parfois un casse-tête et ça demande bien vous connaître. En effet, difficile de trouver chaussure à son pied si l’on ne sait déjà pas quelle taille on fait. Pour pallier ce problème, il vous faut du temps et surtout savoir quelles questions vous poser.

Connaissez-vous vous-même 

Avant toute chose, prenez le temps de mieux vous connaître en tant que personne : ce qui vous plaît, ce qui vous motive, ce dont vous avez besoin ou encore ce dont vous vous fichez. C’est le temps de l’introspection. Attention, ne confondez pas les questions “qui je suis ?” et “qu’est-ce que je fais dans la vie ?”. Elles n’ont rien à voir et ne soulèvent pas les mêmes problèmes. 

1) Quels sont les 3 mots pour vous décrire ?

Cette question peut vous paraître naïve et clichée mais elle vous permet en réalité de poser les premières bases de votre “persona” pour ensuite délimiter ce qui vous correspond. 

Prenons l’exemple de Pauline, qui est solaire, généreuse et calme. Bien sûr, Pauline ne se limite pas à ces 3 mots. En revanche le fait qu’elle les choisisse en premier n’est pas anodin. Vous verrez ensuite pourquoi.

2) Qu’est-ce que vous aimez vraiment ?

S’épanouir dans son job c’est – entre autres – faire matcher sa personnalité et ses envies et appétences avec ses missions quotidiennes. 

Imaginons que Pauline réponde : la relation client, j’aime rencontrer et échanger avec des interlocuteurs différents / le challenge pour me booster / le sport. Au vu de ses critères et des traits de personnalité indiqués précédemment, on peut assumer qu’un poste de Sales comme celui d’ Account Executive pourrait lui correspondre : en effet, ce poste demande de créer une relation de confiance avec ses clients sur de la vente complexe sur le long terme et qui nécessite une appétence pour l’humain, de l’écoute avec le challenge de la négociation et signature de deals pourrait lui correspondre. 

Autre cas possible, Pauline a le souci du détail, elle aime les chiffres et l’organisation. Un poste dans les Opérations qui demande d’analyser des situations et besoins pour mettre en place les solutions et process adéquats plus ou moins complexes pourraient potentiellement lui plaire. 

3) Quelles sont vos valeurs ? (à vous hein, pas celles des autres) 

Vous trouvez l’explication un peu limitée ? C’est normal. Pour pouvoir complètement remplir cette matrice, il faut ajouter une 3e variable et non des moindres : vos valeurs. 

Chaque entreprise est unique : elle a son propre ADN, sa propre personnalité et ses valeurs. Tout comme vous. L’important pour vous épanouir dans votre job sur le long terme c’est de partager les valeurs et la culture de l’entreprise que vous rejoignez. 

Comment vous y prendre ? Listez vos valeurs et classez les. 

  • l’accompagnement
  • l’agilité
  • l’ambition
  • l’audace
  • la bienveillance
  • la compassion
  • l’encouragement
  • l’excellence
  • la force
  • le fun
  • la liberté
  • l’indépendance
  • le partage
  • la résilience
  • la simplicité
  • la stabilité

Et il en existe plein d’autres encore. 

Le fait de les classer vous permet de déterminer celles qui sont essentielles à vos yeux. Une fois celles-ci choisies – postulez pour rejoindre des entreprises qui les mettent à l’honneur. Par exemple, les valeurs de Pauline sont la bienveillance, l’excellence, la gentillesse.  Elle pourrait trouver chaussure à son pied comme Account Executive chez Payfit qui accorde une importance particulière à l’humilité, la bienveillance entre collaborateurs tout en gardant un haut niveau d’exigence. 

Comme vous le voyez, ces questions ne sont pas étanches. Vous devez ensuite les recroiser et surtout prioriser. Et si une fois cette première étape réalisée et que vous êtes encore un peu perdu, pas de panique. On a d’autres questions pour vous aiguiller. 

Apprenez à savoir ce que vous voulez vraiment 

4) Les mots principaux pour décrire votre job idéal ?

L’objectif de cette question ? Vous faire mettre des mots sur des éléments non tangibles et donc prendre du recul sur ce qui est vraiment important pour vous. Par exemple, Pauline aime la liberté, l’autonomie, le challenge. 

Prenez le temps de développer chaque point. Pourquoi ? Car derrière chacun de ces éléments peuvent se cacher des réalités et attentes très différentes. 

Car la liberté par exemple peut signifier plein de choses : être libre de s’organiser comme on le souhaite, être libre de pouvoir travailler d’où l’on souhaite et de faire du télétravail, etc. Par exemple, un poste de Customer Success Manager qui traite de tickets n’aura pas de liberté d’organisation sur sa journée de travail puisque les rendez-vous avec ses clients seront déjà organisés dans son agenda. Le critère de la liberté ne sera donc pas présent si l’on prend cette définition. À l’inverse, ce critère pourra être rempli si ce Customer Success Manager est autorisé à faire du télétravail. Il est donc important de décrire ce que l’on entend véritablement par liberté car en fonction, ce critère sera ou non rempli. 

De la même manière, l’autonomie peut se comprendre comme le fait d’être responsable, d’être owner de ses propres sujets, de pouvoir gérer de A à Z un projet ou bien un client. Par exemple, un Business Developer pourra gérer son client de la prospection jusqu’à l’élevage s’il a un poste à 360°, un Business Developer full stack. Dans ce cas, il sera autonome car owner de A à Z. Ou bien dans certains cas, ce Business Developer ne sera en charge qu’une ou plusieurs phases dans la vie du client par exemple la prospection et le closing mais ne sera pas en charge de la fidélisation du client. Dans ce cas, il ne sera pas en totale autonomie.

Vous l’aurez compris, pour ne pas vous tromper prenez le temps de verbaliser vos attentes

5) Dans quel environnement aimez-vous bosser ? 

On vous parle de l’environnement de travail au quotidien. Il peut donc s’agir du lieu de travail : dans le centre ou en dehors, en open space, en “flex” donc sans bureau attitré, par équipe ou services mélangés, calme ou dynamique, etc. 

Il prend également en compte la nature de votre poste. Prenons l’exemple d’un Key Account Manager qui a un portefeuille de clients à gérer. Dans certains cas, le Key Account Manager échangera avec ses clients de son bureau et ne sera jamais ou peu en contact direct avec son client. A l’inverse, un autre Key Account Manager pourra être en contact quotidien avec son client, travaillant dans les bureaux de celui-ci et donc être très souvent en déplacement et très peu à son propre bureau. 

Ne négligez pas non le rythme de croissance de l’entreprise : En effet, dans l’écosystème des startups, certaines grandissent vite telles que Payfit, passée de 0 à plus de 350 salariés en 3 ans ou encore iziwork qui a accueilli plus de 150 personnes en un an. Dans ces conditions de croissance exponentielle, il est nécessaire de s’interroger sur la capacité mais également la volonté d’intégrer une entreprise qui grandit très vite et donc qui nécessite une grande agilité et adaptabilité.

6) De quoi avez-vous besoin pour vous motiver ? 

Attention à ne pas confondre ce que vous aimez et ce qui vous motive. Ce qui vous motive c’est ce qui vous donne envie d’aller bosser tous les matins et avec le sourire. 

Quelques exemples : 

  • vous vous sentez valorisé par vos collègues et votre manager 
  • vous apprenez tous les jours et monter rapidement en compétence
  • vous rencontrer des gens inspirants qui vous enrichissent sur des sujets nouveaux 
  • vous êtes bien payé
  • vous avez un rythme de travail qui vous permet de prendre soin de vous (sommeil, sport, vie perso)
  • etc. 

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, seulement celles qui sont importantes pour vous. 

Assurez-vous que vous matchez avec le job et l’entreprise où vous postulez

Se connaître c’est bien, mais si vous n’utilisez pas ce travail sur vous-même à bon escient ça ne sert à rien. 

L’objectif maintenant ? Prendre du recul et vous créez une vue d’ensemble sur qui vous êtes et ce qui vous “drive” au quotidien. Pour ça vous devez à chaque candidature reprendre ces points et vérifier que vous les retrouvez bien dans la fiche de poste. Ne vous fiez pas aveuglément aux intitulés

Et bien sûr ne soyez pas dogmatique, ces réponses et critères peuvent évoluer et changent d’ailleurs souvent au fil du temps

Et si vous ne savez pas comment vous y prendre, rejoignez notre incubateur ! Notre but : vous connaître en allant au-delà des questions clichées mais plutôt en parlant de ce que vous aimez et ce qui vous motive. Ce n’est que comme ça qu’on peut ensuite vous ouvrir LA bonne porte et vous aider à trouver LE job qui vous correspond. 


Inscrivez-vous sur elinoï
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux