À tous ceux qui veulent savoir ce qu’est la “Growth” en startup

Définition Growth startup

On parle de plus en plus de ces “nouveaux” jobs qui s’appellent “Growth quelque chose”. Growth hackers, Growth Managers, Head of Growth, Chief Growth Officer etc… Mais quelles réalités et quelles missions se cachent derrière ces intitulés de poste relativement flous ? 

La Growth, c’est quoi ? 

La “Growth”, ça regroupe toutes disciplines qui accompagnent la croissance d’une entreprise. C’est-à-dire tous les facteurs qui agissent sur l’augmentation du nombre d’utilisateurs, de clients, et donc indirectement sur le chiffre d’affaires. Vaste terrain de jeu ? Soyons plus précis.

C’est Facebook qui est à l’origine de ce terme

Nous sommes en 2008. Chamat Palijapitiya est employé chez Facebook et ses missions y sont très hybrides – à la frontière entre Marketing, Opérations et Product : il est en charge du SEO [référencement naturel], il crée de nouvelles fonctionnalités et essaye en parallèle d’automatiser un maximum de tâches de manière algorithmique. Quand on lui demande quel est son job, il répond instinctivement : “je m’occupe de tout ce qui aide à croître… je serai le Responsable de la Croissance » [Head of Growth ndlr]”*. Après une discussion avec la COO Sheryl Sandberg et le CEO Mark Zuckerberg, ils décident de créer une équipe dédiée. Le métier de “Growth” est né. 

L’explication du funnel AARRR est indispensable pour comprendre la Growth

La croissance du startup passe par différents “stades” à la forme d’un entonnoir. Ce funnel est appelé “AARRR” : il existe sur le marché de nombreux utilisateurs potentiels (début de l’entonnoir), il y a les utilisateurs uniques puis les utilisateurs fréquents, les fidèles ambassadeurs, etc. Plus on avance dans le funnel (dans l’entonnoir), plus le nombre d’utilisateurs est réduit – mais leur engagement plus fort. 

Dans le but de développer le business, chaque cible est adressée d’une manière particulière par un ou plusieurs métiers.

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple de l’application Uber. Le funnel AARRR d’Uber est le suivant : 

  • Acquisition (ie de nouvelles personnes qui téléchargent l’application Uber)
  • Activation (ie de ces personnes pour qu’elles utilisent le service au moins une fois et paient donc une course)
  • Rétention (ie que ces utilisateurs ré-utilisent le service de manière récurrente sans interruption)
  • Revenu (ie que ces utilisateurs génèrent un revenu de plus en plus élevé et soient fidélisés si les prix augmentent)
  • Referral (ie que les utilisateurs parrainent d’autres utilisateurs futurs d’Uber.)

Le Marketing agit sur le premier “A”, l’acquisition (notoriété et image de marque pour attirer de nouveaux utilisateurs). Le Product Management agit sur le reste du cycle “ARRR” : en développant les bonnes fonctionnalités au bon moment, il permet à l’utilisateur d’être activé, fidélisé, et de devenir ambassadeur du produit. 

La “Growth”, elle, couvre tous les piliers AARRR et permet donc d’uniformiser certaines techniques marketing et produit

Reprenons le cas d’Uber pour mieux comprendre : la Growth est en charge d’acquérir de nouveaux utilisateurs, de trouver les bons messages pour les activer, de leur donner des avantages pour les retenir et de leur faire parrainer d’autres futurs utilisateurs. En parallèle, elle développe de nouvelles fonctionnalités sur l’application pour faciliter son utilisation comme parrainer en un clic, fonctions qui relèvent à la base du Product Management.

On peut donc dire que le périmètre d’actions de la Growth se superpose à celui du Marketing et du Product selon le sujet

Qui fait de la Growth ?

Ce métier est fait pour vous si…

En termes de personnalité, les “Growth guys” sont souvent animés par une quête de résultats probants, un peu à l’image des Sales BtoB motivés par le fait de signer des partenariats. Si vous aimez les chiffres, l’analyse, mais aussi le business et le marketing, c’est un job très polyvalent qui peut vous intéresser

Donc ce n’est pas un job de Business Developer, mais “presque” quand il s’agit de la niaque à avoir pour optimiser le CA d’une entreprise. 

Quelques exemples de talents elinoï

Dans la réalité, on trouve au sein de cette famille de métiers des fonctions et rôles très divers : 

Thomas est Head of Growth chez Yespark depuis 6 mois. Son objectif ? S’assurer qu’un maximum d’utilisateurs téléchargent l’application et aient recours au service (clients). 

Kevin chez Payfit gère ce qu’on appelle “l’Outbound marketing”. Son rôle ? Faire en sorte qu’un maximum de prospects de Payfit réservent des démonstrations avec des commerciaux pour mieux comprendre la solution. Cela passe par de l’analyse de marché, des créations de bases de données (Linkedin, Scrapping etc.) et des emails automatisés pour cibler les bonnes personnes à contacter.

Pour ma part, mon rôle en tant que Growth Manager chez elinoï est de maximiser le nombre d’inscriptions sur notre site puis que les talents profitent d’un accompagnement optimal de la part de nos Talent Coachs et intègrent les meilleures startups grâce à nos Account Manager – le tout facilité par un produit Tech performant. 

Comme pour tous les métiers, notamment en startup, posez-vous d’abord la question de ce qui vous plaît et qui vous motive avant de foncer tête baissée vers un job qui peut ne pas vous correspondre. Et de la même manière, dépassez les stéréotypes ou clichés liés à certains postes… vous pourriez être agréablement surpris. 

Alors convaincu ? Si oui, on vous accompagne pour vous aider à trouver LE job fait pour vous

Inscrivez-vous sur elinoï

*Maddyness, Comprendre le Growth Hacking 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *