Cap ou pas cap de quitter votre job ?

rédigé par Cloé Bourel - 2 mars 2021
Retour

“Salut, moi c’est Justin, j’ai 32 ans et ça fait 14 ans que j’exerce le même métier.”

Cette phrase, vous ne l’entendrez plus.

Dire adieu à son ancien job, pourquoi ?

Fini le temps où l’on exerçait le même job toute sa carrière. Aujourd’hui, le turn over moyen dans une startup est entre 2 et 3 ans. Les raisons qui expliquent cette réalité : 

La soif d’apprendre 

Au bout de 2 ans sur le même poste, on commence souvent à tourner en rond. Au cours de la première année, on monte en compétence sur les “hardskills” du métier. La deuxième, on commence à se sentir 100% opérationnel sur les missions et on va encore plus loin en élargissant son périmètre de job. 

Après deux ans, si les perspectives d’évolution ne sont pas possibles au sein de votre entreprise, fuyez ! Ne restez-pas sur un job par confort, vous risqueriez fort bien d’en perdre votre sourire le matin. 

Ne plus se sentir en adéquation avec les valeurs de l’entreprise 

Rejoindre une société qui vous ressemble et qui partage vos valeurs, c’est PRI-MOR-DIAL. Typiquement si vous êtes dans une entreprise très ambitieuse et que la culture du chiffre ne vous parle pas du tout, vous serez plus épanoui dans une entreprise qui prône la bienveillance au profit de la performance. 

Le développement de l’entreprise 

La taille de l’entreprise est souvent un critère que l’on prend en considération lorsqu’on rejoint une entreprise. Mais prend-on suffisamment en compte son évolution ? Avec le temps, la structure d’une entreprise doit évoluer avec vous. 

Vous avez par exemple décidé d’entrer dans une entreprise très early stage pour pouvoir créer tout le pôle marketing de l’entreprise. Au bout de 8 mois, absolument rien n’a bougé. Faites-vous alors une véritable introspection pour comprendre si oui ou non, ça vaut le coup que vous restiez au sein de l’entreprise. Si la réponse est “oui”, créez- vous une roadmap précise sur ce que vous souhaitez construire les 6 prochains mois. Si ce n’est toujours pas possible : partez. 

La rémunération 

Il est souvent difficile d’augmenter de manière drastique ses revenus au sein même d’une entreprise. En revanche, rejoindre un nouveau projet vous permettra de faire un gros bond en termes de salaire. D’ordre général, on peut augmenter son salaire de 5% annuel lorsqu’on reste dans une même entreprise. En revanche, en changeant de job vous vous renseignez sur votre valeur de marché et vous justifiez votre salaire comme un investissement, deux points qui vont feront négocier plus. Ainsi, le confort du “je reste parce que je suis bien payé” n’est pas un argument véritablement valable puisqu’il y très rare de baisser dans ses prétentions. À l’exception des profils en reconversion à court terme, vous vous en doutez.  

La quête de sens

Bon, on vous avoue, celle-là, on vous l’a mise pour vous faire plaisir. Parce que pour nous, ça ne veut strictement rien dire “je veux un job qui a du sens”. 

On vous explique pourquoi.

Vous avez déjà demandé à votre voisin ce que voulait dire “ du sens” pour lui ? Faites l’exercice, vous verrez que ce n’est pas la même définition que la vôtre. Commencez donc par définir vos priorités et ce qui vous anime véritablement pour ensuite aller cueillir votre bonheur. Vous imaginez donc bien que la liste des raisons qui vont vous faire pousser les barrières de votre ancien job est non exhaustive puisqu’elle va dépendre de ce que vous priorisez. 

Vous êtes dans quelle team ?

De fait, il faut tout de même préciser que nous ne sommes pas tous pareils ! Disons que l’on peut diviser les personnes en deux catégories. 

Les Touche-à-tout : 

Les Touche-à-tout sont ceux qui vouent un véritable intérêt à la découverte de nouveaux métiers. Un ancien Sales qui est passé par du marketing, en s’arrêtant devant le produit, pour finir sur des opérations n’est pas quelqu’un qui a raté sa vie ! Encore moins qui se cherche ou qui n’a pas trouvé sa voix.

C’est surtout quelqu’un qui a un vrai besoin de challenge, une adaptabilité et une curiosité sans pareils. Être expert dans un domaine précis n’est absolument pas une fin en soi. L’important c’est d’être bien à l’instant T dans son job et de trouver une cohérence dans son parcours. Donc si vous êtes touche-à-tout, n’ayez pas peur de partir à l’aventure ! Si ça peut vous rassurer, 40% des talents sont comme vous !

Les experts  :

Qu’ils soient dans la famille des Sales, du Marketing, du Produit, des Opérations ou encore des fonctions Supports, ils ont bien un point commun : ils sont tous passionnés par leur job et ne le changeraient pour rien au monde. Toutefois, ce n’est absolument pas une raison pour rester toute sa carrière dans la même entreprise. Bien au contraire ! Si vous êtes passionné par un métier précis, vous ne serez que comblé d’en apprendre différentes facettes sur un produit, secteur ou projet différent. 

Et puis… que vous soyez touche-à-tout ou expert, qui dit quitter ses collègues ne veut pas dire ne jamais les revoir !  Et ce sera l’occasion de vous en faire de nouveaux. 

Vous voyez quoi au loin ? 

Lorsqu’on veut changer de métier, il existe quelques “passages secrets” entre certains métiers assez utiles à connaître.  Non ce n’est pas un mirage, en startup vous pouvez passer de :

  • Account Manager à Customer Sucess Manager
  • Customer Sucess Manager à Product Manager
  • Responsable Communication à Business Developper 
  • Growth Manager à Head of Ops

Voilà, quelques switch “connus” et cohérents que l’on peut retrouver dans le monde des start-ups. 

Mais vous savez quoi ? Écrivez votre propre histoire ! Rien n’est gravé dans le marbre et tout est à faire. Peu importe le job que vous exercez aujourd’hui, vous pouvez exercer celui que vous souhaitez demain. 

Il vous suffit de 2 ou 3 exercices, comme l’apprentissage de la technique des ponts qui va vous permettre de lier intelligemment toutes vos expériences passées à la nouvelle fiche de poste qui figure en face de vous. 

Et surtout, surtout, tout est une question de STORYTELLING. C’est la manière dont vous vous racontez qui va définir la pertinence de vos choix.

Exemple : un ancien Head of Community que nous avons accompagné chez elinoï se reconvertit aujourd’hui en  Expert UX. Il raconte simplement qu’après avoir passé 5 ans à construire des communautés et les comprendre, il ne voit pas d’autre job pour lui que de créer les parcours utilisateurs les plus harmonieux possibles pour les communautés. 

S’il avait dit “J’ai bossé dans la com pendant 5 ans et aujourd’hui je m’oriente vers un job à mi-chemin entre le produit et le design” Un recruteur aurait eu du mal à voir le lien et n’aurait potentiellement même pas discuté avec lui. 

N’oubliez pas d’aider vos interlocuteurs à tirer le fil rouge de votre parcours !

Ode à l’Audace

Nous n’écrivons peut-être pas un poème lyrique pour vous dire d’oser, mais n’oubliez tout de même pas de le faire. 

Nous le savons bien, la routine n’est pas forcément mauvaise bien au contraire, mais si vous sentez qu’elle devient trop pesante, soyez fort, soyez fou, soyez fier et osez !

Attention, prenez tout de même conscience que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs ! Osez changer de job ne veut pas dire non plus se transformer en éternel insatisfait.

Alors, cap ou pas cap de changer de job ?

Cap : si tu veux challenger tes idées, prends RDV avec nous.

Pas Cap : si tu veux challenger tes idées, prends RDV avec nous. 

Pas Cap du tout : à bientôt pour de nouvelles aventures.

Inscrivez-vous sur elinoï
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux

Pas si vite !
Vous connaissez notre newsletter ?

Des conseils, des histoires et des convictions. Le tout, toutes les 2 semaines dans votre boîte mail.

Vous êtes..
Votre adresse mail ne sera jamais au grand jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera présent dans toutes les newsletters.