Mieux comprendre les stades de développement des startups

Taille de startups

Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir : l’écosystème startup a explosé au cours des dernières années et son expansion continue.

Abandon du costume-cravate, liberté professionnelle retrouvée, cadre de travail décontracté, une aventure dynamique et engageante dans laquelle se lancer, afterworks… les atouts sont nombreux et séduisent beaucoup de monde. Mais attention ! Rien n’est plus différent d’une startup qu’une autre startup. Comme dans tout univers, il faut savoir trouver la place qui vous correspond pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar.

On vous propose ici une typologie (non exhaustive) des différents stades de développement d’une startup et des enjeux humains qui leurs sont liés.

Création : 0 à 3 personnes

Etape emblématique de l’imaginaire collectif qui entoure l’écosystème, la phase de création est, logiquement, le point de départ de l’aventure startup.

Qu’on soit clairs : tout le monde n’est pas fait pour monter sa boîte. Et il n’y a aucun problème à ça. En revanche si vous êtes quelqu’un de viscéralement inventif, prêt à prendre des risques et assez confiant pour avoir envie de provoquer le destin : foncez !

Un bon entrepreneur doit savoir faire preuve de passion mais aussi de patience. Il faut être prêt à évoluer en totale autonomie, savoir s’adapter de manière réactive et réfléchie et surtout faire preuve d’une grande capacité d’organisation car le temps est une ressource qu’il faut savoir gérer.

Enfin, choisissez sagement votre/vos partenaire(s), on ne parle pas de mariage mais c’est tout comme !

Early stage : 3-20 personnes

Ça y est, la machine est lancée. L’offre rencontre la demande, il y a du pain sur la planche et les fondateurs veulent avancer vite et bien : on recrute !

Il s’agit là d’une étape fondamentale dans la vie d’une startup. Les premiers employés sont un élément crucial et déterminant pour le futur de l’entreprise. De même, c’est l’étape où l’on commence à tester, mettre en place des process encore balbutiants, que l’on fait des choix stratégiques, bref que l’on pose les fondations qui garantiront la scalabilité de l’entreprise.

C’est l’étape idéale pour celui qui, même s’il ne se sent pas l’âme d’un entrepreneur, souhaite mettre les mains dans le cambouis, apporter ses talents et s’impliquer dans un projet où tout est à construire et que l’histoire reste à écrire. Autonomie, résilience, sacrifice et engagement sont les maîtres mots du early employee.

Attention ! Quel que soit le poste, on recherche plus que des compétences. Au delà des “hard skills”, les fondateurs doivent s’entourer de personnalités. Les premiers employés sont le visage de la future entreprise dont ils façonnent la culture et les ambitions. Lefit est un élément majeur du recrutement en early stage.

Phase de développement : 20-100 personnes

L’équipe de “early-employees” a tracé la route, testé les process, expérimenté les meilleurs façons de poursuivre l’activité. Elle s’est heurtée à des obstacles, a fait marche arrière, a tâtonné, mais ça y est. Il est désormais temps d’accélérer et de partir à la conquête du monde !

Les process véritables et le déploiement de la structure se rôdent : ce qui marche pour 50 employés doit fonctionner pour 500.

Le chemin est indiqué, maintenant il faut aller chercher des résultats. Après avoir embauché des profils très “startup-like” et plutôt polyvalents, l’heure des spécialistes a sonné. Si “l’esprit startup” demeure (au moins pour un temps), il s’agit ici de structurer les différentes équipes de l’entreprise autour de compétences spécifiques. Top commerciaux, experts du customer success, stars du marketing, etc… À vous de jouer !

Maturité : + de 100 personnes

Peut-on encore parler de startup ? Pour beaucoup, startup rime avec Uber, Google, Deliveroo… Alors oui, ces noms emblématiques de l’écosystème s’efforcent de conserver l’agilité et la détente qui ont fait leur spécificité et leur attractivité. Mais une armée ne peut pas offrir la même flexibilité qu’un commando… Inéluctablement, la réalité les rattrape et restreint – ou du moins discipline – la folle énergie des débuts.

Là, tous les postes s’y retrouvent et chaque profil a une chance de trouver l’équipe et l’activité dans laquelle s’épanouir.

Mais attention : amateurs de sensations fortes et de challenges, passez votre chemin, c’est déjà trop tard. A vous de trouver la prochaine pépite qui vous servira de tremplin !

Connais-toi toi-même !

Alors pour être sûr de trouver l’aventure startup qui vous corresponde et dans laquelle vous pourrez vous éclater, vous dépasser et progresser, on vous renvoie à l’adage de ce bon vieux Socrate: “Connais-toi toi-même “ !

Mais attention pas de panique, comme on sait que c’est plus facile à dire qu’à faire, elinoï est là pour vous guider et vous accompagner dans votre parcours professionnel. Tentez l’aventure !

👉 Pour trouver votre futur job en startup

Inscrivez-vous sur elinoï

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *