COO : que fait le “Chief Operating Officer” en startup ?

COO en startup

À la tête de l’équipe opérationnelle, le Chief Operations Officer est généralement recruté en période de scalabilité”. 
Le premier but de ce job est d’accompagner la croissance économique de la startup via l’optimisation des process, des outils et du management des équipes. Stratégique pour une startup en plein développement, on vous dit tout sur les compétences requises pour être un bon COO.

Rôle et missions du COO en startup

La première mission du COO est de manager toute l’équipe opérationnelle qui comprend généralement les Operations Associates (juniors), les Operations Managers (plus seniors) et parfois les Sales Operations. Il peut également manager les Data Analysts qui accompagnent l’amélioration des opérations grâce à l’analyse de données (du produit, du CRM, etc.). et permettre aux Ops de prendre des décisions fondées.

Prenons l’exemple de l’équipe Ops chez Deliveroo : au sein de l’équipe, les Ops Associates font le lien entre les demandes des livreurs et les restaurants en cas de problème. Ils gèrent également les process organisationnels liés au quotidien. De leur côté, les Ops Managers prennent de la hauteur sur tous les sujets formation, onboarding des livreurs et ont pour mission soit d’améliorer les process déjà existants ou alors d’en définir de nouveauxIls peuvent s’appuyer sur les Data Analysts qui leur fournissent des données telles que le temps passé entre une commande et une livraison, le temps passé pour un livreur à être qualifié et formé, etc.

Mais le COO est surtout la personne en charge de communiquer avec toutes les équipes pour répartir de manière optimale le travail entre chaque salarié. Il fait en sorte que les missions de chacun se déroulent au mieux, sans problème technique ou organisationnel.

Comment ? Il trouve les bons outils pour gagner en efficacité, repense la manière de travailler et peut réorganiser les missions de chacun. Selon la taille de la startup, il peut être amené à gérer des sujets RHs ou financiers.

On est bien d’accord que plus la startup grandit, plus le rôle de manager du COO prend de l’importance vs ses missions opérationnelles. Même si ce n’est pas son rôle d’aller investiguer et d’étudier des solutions, il peut tout à fait faire des recommandations en interne et trancher si un problème organisationnel se présente.

Alors oui, dans la plupart des cas, il va surtout piloter des personnes qui elles auront des jobs plus “hands-on”, mais dans une petite startup (moins de 20 personnes) avec beaucoup de logistique, il sera bien plus impliqué dans la recherche de solutions.

Le COO peut avoir un rôle à jouer sur la communication interne

Selon la startup et le contexte, le COO peut devoir améliorer la communication en interne. Pourquoi ? Les enjeux opérationnels sont importants au sein de chaque pôle qu’il s’agisse du marketing, des sales ou du produit, etc. Grâce à sa vision plus stratégique, il a un œil sur tous les process et peut donc fluidifier l’organisation et la communication entre les équipes.

Par exemple, il peut décider d’implémenter Slack avec les bons channels et les bonnes intégrations (CRM, outils de facturation etc.) pour aider les équipes à mieux interagir et donc à gagner du temps.

Quel background pour devenir COO en startup ?

Le COO a souvent fait une école d’ingénieur ou de commerce ; il a donc une vision à la fois analytique et pragmatique des opérations d’une entreprise. Il a parfois déjà fait du conseil ou travaillé sur des sujets logistiques.

Avec déjà 3 à 5 ans d’expérience professionnelle, le COO doit avoir une vision 360 du développement technique et commercial pour travailler main dans la main avec les autres C-levels (CMO, CTO, Head of Sales, etc.).

Les soft skills du COO

On ne vous apprend rien, le COO doit être rigoureux mais il doit surtout s’avoir s’organiser et prioriser. Sa capacité à prendre du recul et de la hauteur lui permet d’avoir une vision stratégique de la startup et des process. Orienté solutions, il aime résoudre les problèmes et améliorer l’existant. Pour ce faire, il n’a pas peur de prendre des décisions. En bref, un bon COO doit avoir du leadership, aimer manager et mais aussi savoir déléguer pour ne pas s’enliser dans des sujets opérationnels.

À quel salaire s’attendre pour un job de COO ?

Tout dépend de la taille de la startup. Si c’est une petite startup logistique de moins de 20 personnes, le COO a plutôt entre 3 et 5 ans d’expérience et peut prétendre à un package entre 50 et 65K€ annuels bruts.

S’il s’agit d’une scale-up qui a levé des millions d’euros et qui passe de 50 à 150 personnes en un an, le COO peut obtenir un package plus élevé (80-150K € bruts annuels).

Exemples de COO :


Pour avoir accès à nos offres de COO et en connaître plus sur les startups qui travaillent avec nous :

Inscrivez-vous sur elinoï

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *