L’écueil du mouton à 5 pattes chez les profils Marketing

rédigé par Magali André - 19 janvier 2021
Retour

L’écueil du mouton à 5 pattes à éviter à tout prix

Identifier un bon profil Marketing est LOIN d’être évident. Pourquoi ? Pour une multitude de raisons :

1/ C’est un domaine d’expertise en pleine évolution 

Avec le digital, le métier de marketing est un des métiers qui connaît le plus de changements : des missions qui n’étaient pas du marketing avant, le deviennent, les skills requises sont de plus en plus techniques et non plus que “créatives”, et il faut s’accrocher pour suivre les différents métiers qui naissent en continue dans le domaine du marketing. 


2/ Derrière chaque spécialité se cache des personnalités et profils très différents 

En effet, maintenant un profil marketing en startup peut être quelqu’un de très créatif, un fin rédacteur, comme un as de la data, du tracking et du référencement, en somme : rien à voir. Il faut donc avoir en tête les différents métiers qui existent aujourd’hui et à quoi ils correspondent en termes de compétences, pour être sûr de recruter le bon profil. En effet, un as du référecement soit du SEO/SEA ne sera certainement pas le meilleur pour le branding de votre marque et à l’inverse, le fin rédacteur, expert et précis, ne sera peut-être pas à l’origine de votre génération de leads… On se rend compte que les compétences marketing sont de plus en plus techniques et surtout de plus en plus dissociées les unes des autres.

3/ Les marketeux “bons partout” sont de plus en plus rares sur le marché

Les marketeux deviennent des experts de l’acquisition, des experts du branding mais sont de moins en moins nombreux à être bons sur TOUS les sujets “market”, et c’est NORMAL. 

Pourtant lorsque vous cherchez à recruter un profil Marketing (notamment lors de la création de ce pôle) vous repartez dans les travers classiques du mouton à 5 pattes qui : 

 est opérationnel ET stratégique avec une vision business

  • créatif ET analytique ET mains dans le cambouis ET orienté résultats ET rédacteur dans l’âme ET entrepreneurial, audacieux, etc. 
  • Un vrai stratège et visionnaire qui saura avec développer une image de marque unique, mémorable et identifiable de tous sur le long terme 
  • Un bon créa et un fin rédacteur, à l’aise sur photoshop comme sur wordpress pour créer des contenus de qualité
  • Un expert de l’acquisition afin de générer un maximum de leads entrants 
  • etc.

STOP ! On vous arrête tout de suite, ce profil n’existe PAS. Et ce, pour toutes les raisons évoquées précédemment et on en passe. 

Personne ne sait tout faire – personne n’a la personnalité pour aimer et savoir tout faire en marketing. L’important c’est de définir votre besoin pour cibler le BON profil. 

Les profils Marketing en start-up

Branding & Communication Manager 

Sa mission en bref : Le Brand and Communication manager a un rôle transverse et clé au sein de la startup : c’est le garant de l’image et de l’identité de la marque. Il définit le discours et le ton à utiliser et s’assure de sa cohérence sur tous les canaux de communication. Du site web au discours commercial en passant par les réseaux sociaux ou les publicités, il s’assure que l’utilisateur et le client comprennent parfaitement le message de la marque et y adhèrent. 

Son profil

  • communication orale et écrite est excellente
  • créatif dans l’âme 
  • sensible aux marques et à leur discours 

Growth Manager 

Sa mission en bref : La mission du growth & acquisition manager ? Faire grossir la base d’utilisateur par tous les moyens possibles. Créatif et audacieux, c’est un adepte du “test and learn” : acquisition payante, développement de nouvelles techniques et mise en place de tests… Il implémente continuellement de nouvelles idées pour atteindre son but. Audacieux et analytique, il utilise les données à sa disposition pour ajuster en permanence sa stratégie et atteindre le coût d’acquisition le plus bas possible. Une fois le visiteur sur le site, il implémente les actions pour le convertir puis le faire revenir. 

Son profil : 

  • audacieux et tester de nouvelles idées
  • créatif et force de propositions
  • analytique et orienté data

CRM Manager 

Sa mission en bref : Le Customer relationship manager définit la stratégie de communication pour les clients. Son but est tout simplement d’adresser le bon message, aux bonnes personnes et au bon moment. Grâce à sa maîtrise des logiciels de CRM tels que Salesforce, il analyse régulièrement les données clients, définit des segments précis de clients et utilise ensuite les outils marketing à sa disposition pour proposer une communication adaptée à chacun d’eux. 

Son profil : 

  • analytique (orienté data) 
  • très organisé
  • sens de l’écoute pour adapter sa communication à son interlocuteur 

SEO & Content Manager 

Sa mission en bref : Le SEO (Search Engine Optimization) & Content Manager a pour objectif de maximiser la visibilité du site web de la startup et y attirer plus de visiteurs. Au quotidien, il met à profit ses qualités rédactionnelles, sa créativité et sa connaissance des tendances digitales pour créer le meilleur contenu et générer du trafic organique sur le site. Son atout pour y parvenir ? Il maîtrise parfaitement les méthodes de SEO traditionnelles (référencement, maillage, backlinks, etc).

Son profil : 

  • un véritable rédacteur en chef 
  • rigoureux, synthétique et analytique
  • très intéressé par le monde du web et les tendances digitales

Product Marketing Manager 

Sa mission en bref : Tout d’abord, il faut savoir que ce métier est très récent et n’existe pas dans beaucoup d’entreprises. Le Product Marketing Manager fait partie du département Marketing, mais au sein du pôle produit. Il doit sonder le marché, comprendre ses tendances ou encore analyser les concurrents pour mettre en place une stratégie pertinente pour un produit donné. Ainsi, formaliser son meilleur positionnement.

Son profil

  • analytique et synthétique
  • une bonne connaissance du marketing digital
  • curieux, toujours en veille sur ce qui se fait de mieux

Le profil 360°

Alors attention on a dit 360 et non mouton à 5 pattes. Ce profil a généralement évolué en milieu start-up où il a été amené à toucher plusieurs bouts du marketing. Il peut s’agir d’un Growth Hacker qui sait rédiger un peu de content même si ce n’est pas son domaine de prédilection. Il peut aussi s’agir d’un Marketeux orienté branding et content mais qui maîtrise l’acquisition payante et certains canaux d’acquisition ou de growth. 

Définissez votre besoin marketing pour cibler le bon profil 

Pour identifier les compétences dont vous avez besoin à l’instant-t. Posez-vous les bonnes questions pour bien définir et ensuite cibler le profil qu’il vous faut. 

Quel est mon stade de développement en Marketing ? 

Votre stade de développement va nécessairement jouer sur le profil que vous allez rechercher. Par exemple, lorsque vous êtes à la recherche de votre premier profil Marketing, vous êtes tenté de vouloir un profil généraliste et touche-à-tout. Mais avez-vous bien priorisé vos besoins courts et moyens termes ? 

L’expert pour sa part a sa place tout le long de la vie de la boîte dès que l’expertise devient un besoin. Le profil généraliste fait plus sens dans des phases early si et seulement si on lui accorde le fait de ne pas être aussi bon sur tout.

Quel est mon business model ?

Cette question est essentielle, tout simplement car le marketing BtoB est bien différent du BtoC et que l’on ne vend pas un produit de la même façon qu’un service. Vous devez aller chercher des profils qui ont déjà au moins touché à un business model proche du vôtre. 

Par exemple, si votre service est en BtoB, privilégiez un profil qui a déjà travaillé sur des problématiques BtoB (peu importe le secteur). 

Quelles sont les perspectives du poste ? 

Les perspectives du poste vont bien sûr vous aider à affiner votre profil cible et les compétences dont vous avez besoin. Pour ça, vous devez être au clair sur les évolutions du poste et de l’équipe au moins à court et moyen termes. Allez-vous agrandir l’équipe et cherchez-vous quelqu’un capable de manager ? Allez-vous recruter et si oui sur quelle(s) expertise(s) en particulier ? 

Ces questions vont vous aider à préciser les compétences à avoir et celles qui sont “nice to have” mais pas indispensables. 

Par exemple : vous recrutez aujourd’hui un marketing Manager pour développer votre marque et votre acquisition utilisateur. Aujourd’hui seul, il sera en charge d’ici 6 mois – un an de manager un CDI en Growth/Acquisition et un stagiaire pour l’aider sur toute la partie content et SEO. Votre Marketing Manager doit donc être spécialisé en branding et communication pour créer et implémenter votre stratégie de marque, il doit avoir des compétences en rédaction et création de contenus et des bases en acquisition et growth hacking pour comprendre et manager le futur expert que vous allez recruter. En revanche, il n’a pas besoin d’être un expert opérationnel sur le sujet.

Recrutez avec elinoï
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux