L’erreur que l’on redoute tous de faire un jour : accepter la mauvaise offre

rédigé par Marine Barbarre - 19 octobre 2021
Retour

Douter, ça peut arriver à tout le monde dans la vie professionnelle. Et cela est très fréquent pendant un processus de recrutement. De la lecture d’une offre jusqu’à la fin de la période d’essai, vous vous posez un tas de questions. Jusque-là, rien d’anormal. En effet, on ne peut pas vraiment connaître un job sans l’avoir déjà fait !  Il arrive donc parfois que vous soyez déçu de la réalité du poste par rapport à ce que l’on vous avait vendu en entretien. On vous donne tous nos conseils pour éviter cette situation (TRÈS) inconfortable.

I – Soyez au clair sur vos priorités

Avant même de postuler à une offre, vous devez avoir en tête les points qui, selon vous, sont importants dans un job. Parmi les 6 points suivants, priorisez ceux qui comptent le plus pour vous :

  • Les missions du poste
  • Le « fit » avec l’équipe
  • La perspective d’évolution
  • La culture et la vision de l’entreprise
  • Le projet (concrètement le produit/service que propose l’entreprise)
  • Le salaire du poste

Une fois cette liste prête, charge à vous de l’utiliser lorsque vous postulez à une offre. Cette liste de priorités peut vous être très utile lorsque vous hésitez entre deux offres de deux entreprises différentes. L’idée est de lister ce que vous aimez le plus dans chaque entreprise et de voir si ces points correspondent à ceux qui sont dans votre liste initiale.

Si jamais les priorités sont dans les deux offres, il suffit de hiérarchiser les priorités de base et donc après de regarder quelles sont celles en tête du classement dans chaque offre. 

II – Vous êtes déçu par votre nouveau job

Cette situation arrive plus fréquemment que vous ne le croyez et si vous vous retrouvez un jour dans ce cas-là, ne restez pas sans rien faire !

1 – Prenez un temps de réflexion

Tout d’abord, ne paniquez pas ! On vous l’accorde, se rendre compte que le job pour lequel on a signé un CDI peut devenir très stressant. Mais vous devez rester calme pour bien analyser la situation. Par quoi êtes-vous déçu ? Est-ce que ce ne sont pas des choses superficielles ? Est-ce que les missions correspondent bien à ce que l’on vous avait vendu en entretien ?

Sachez que seulement une personne sur deux est confiante lors de sa prise de poste, alors ne culpabilisez pas de douter ! C’est tout à fait normal et vous devez vous laisser le temps de comprendre ce qui ne va pas.

2 – Analysez les points négatifs

Vous devez comprendre d’où vient le problème, est-ce que ce sont :

  • Les missions qui ne vous plaisent pas ? Dans ce cas-là, est-ce que le recruteur avait assez insisté lors de l’entretien ? Avez-vous posé toutes vos questions ?
  • L’équipe avec qui vous ne vous entendez pas ? Vous ne vous sentez pas à votre place ? Votre manager a une toute autre personnalité que lorsque vous l’avez rencontré ? Il n’y a aucune solidarité entre collègues ?
  • La charge de travail qui est trop importante ? Vous avez déjà énormément de missions alors que vous venez d’arriver ? 

Analysez si le problème vient du job en lui-même ou s’il vient de l’entreprise. Comprendre pourquoi est essentiel pour ne plus commettre les mêmes erreurs lors de votre prochain recrutement. On vous donne toutes les clés pour trouver le job qui vous épanouit.

III – Vous décidez de partir

1 – Soyez sûr de vous

Voici les règles à suivre si vous ne vous plaisez pas dans votre nouveau job et que vous avez envie de prendre vos jambes à votre coup :

1 – Même si on l’a déjà dit plus haut, prenez le temps de bien réfléchir
2 – Pesez le pour et le contre de rester dans cette entreprise
3 – Soyez transparente avec votre manager ou avec les RHs. Leur faire part de vos inquiétudes et de vos questions feront peut-être bouger les choses.

2 – Comment mettre fin à votre période d’essai

Ne culpabilisez pas, ne pas valider sa période d’essai n’est pas une honte. Prendre des risques c’est aussi accepter de se tromper. Et cela ne sert à rien de s’obstiner à rester dans un job qui ne vous correspond pas. 

Une fois que vous avez pris cette décision, ne mettez pas trop de temps à en parler à votre manager ou votre RH. Rester dans un poste où vous ne vous sentez pas bien ne sera pas bénéfique pour vous et votre santé mentale. De plus, vous ferez perdre du temps à l’entreprise car dès qu’elle sera au courant, elle devra chercher quelqu’un pour vous remplacer. Donc le plus tôt sera le mieux !

Et si vous ne voulez pas vous retrouver dans cette situation, postulez sur elinoï ! Nos Talent Managers sont là pour vous aider à identifier les meilleures offres qui pourraient correspondre à votre profil et à vos besoins.

Inscrivez-vous sur elinoï
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux