Les 5 erreurs fatales en entretien

rédigé par L'équipe elinoï - 20 juillet 2021
Retour

L’euphorie du premier entretien. Ça y est, vous y êtes. Votre profil a été sélectionné par la startup de vos rêves et vous décrochez le graal du premier entretien ! BRAVO !
Mais ne nous emballons pas. Rien n’est joué. En effet ce n’est que le début du process et vous avez encore toutes vos preuves à faire
Alors bien sûr on ne vous apprend rien – il y a bien évidemment des règles de base à respecter : 

  • S’habiller en adéquation avec la culture de l’entreprise
  • Être à l’heure
  • Se montrer courtois 
  • etc. 

En revanche, vous oubliez souvent certaines choses qui peuvent véritablement vous être fatales ! Alors à vos cahiers… vous allez vouloir prendre des notes. 

1 – Généralités et paraphrases : à la poubelle !

Erreur #1 : se perdre dans des généralités et de la paraphrase à rallonge. 

C’est une erreur bien trop courante en entretien. Vous vous perdez dans des phrases souvent bateaux telles que “je souhaite rejoindre une entreprise pour enrichir mon expérience”, “je souhaite rejoindre votre entreprise pour monter en compétences sur le marketing”, etc. … Entre nous, qui ne veut pas rejoindre une entreprise pour monter en compétence et enrichir ses expériences ?
Tomber dans cet écueil c’est le meilleur moyen d’endormir votre interlocuteur. 

Votre mission ? Parler la même langue que le recruteur et montrer la pertinence de votre candidature pour le job auquel vous postulez. Pour y arriver, apprenez à faire les ponts entre vos expériences passées et la fiche de poste.
C’est la condition sine qua none pour structurer votre discours de manière efficace et impactante. Cela montrera aussi que vous avez parfaitement compris les enjeux du job et que vous êtes motivé car vous êtes venu préparé comme il se doit. 

2 – Stop à la dispersion 

Erreur #2 : à trop vouloir en dire, vous vous perdez dans votre discours. 

Là aussi c’est un problème que l’on rencontre très souvent en entretien. Vous avez peur d’oublier de mettre en valeur tout votre panel de compétences et donc vous en dites souvent trop. Or trop d’informations tue l’information. Le recruteur ne retiendra pas celles qui sont essentielles. 

Là encore vous devez structurer votre discours pour qu’il comprenne rapidement et clairement pourquoi vous êtes le meilleur candidat pour ce poste.

La méthode : 

#1 – Faites le bilan de vos expériences professionnelles 

#2 – Chiffrez chaque expérience. C’est 50% du travail. 

#3 – Reprenez la technique des ponts pour faire le lien avec le job

Précision et impact garantis ! 

3 – À bas les mensonges 

Erreur #3 : ne pas être authentique. 

C’est vous tirer une balle dans le pied. Vous devez adapter votre discours à votre interlocuteur SANS mentir. Mais qui dit s’adapter ne dit pas changer sa personnalité ou aller à l’encontre de ce que l’on est. Par exemple, on attendra de vous une tenue plus habillée pour des entretiens dans un cabinet de conseil ou en banque. À l’inverse, si vous arrivez en costume-cravate pour un entretien en startup, il y aura un vrai décalage entre vous et les collaborateurs. Au-delà d’une simple question de tenue ou de langage dites-vous qu’on jauge ici votre capacité à vous renseigner sur un environnement et à savoir faire preuve d’un minimum d’adaptation. 
Pour faire la différence, découvrez tous nos conseils pour être authentique en entretien.

4 – Réciter son CV

Erreur #4 : ne vous présentez pas. 

Vous devez raconter une histoire ! Notre conseil ? Incarnez votre propre rôle. Vous racontez votre histoire, personne ne peut le faire aussi bien que vous. Pour y arriver, on vous donne quelques astuces concrètes : utilisez le “je” et idéalement le présent pour inscrire votre histoire dans le réel et lui donner plus de dynamisme.

Voici un exemple pour vous aider à mieux vous projeter :

Version initiale – “J’ai fait une école de Commerce et me suis spécialisé en Marketing. Par la suite, j’ai décroché un poste en Content Project Management chez XXX. J’étais en charge de toute la création et la production de contenus pour les marques partenaires sur les différents médias du Groupe. J’y suis resté 2 ans et puis j’ai eu envie de nouveaux challenges. ” 

Version racontée – “En 2017, je viens d’être diplômé : quoi faire ? Où postuler ? Je me pose tout un tas de questions. Après plusieurs stages dans des entreprises plus ou moins grandes, je sais que ce qui me motive c’est avant tout l’équipe, la diversité des missions et les challenges. C’est pour ces 3 raisons que je postule au poste de Content Project Manager chez XXX : un management bienveillant tourné vers le test & learn et la créativité avec toujours plusieurs projets partenaires à gérer en simultané. Tout ce que je recherche à ce moment-là. Et Bingo, je suis pris ! Là-bas, j’y apprends la rigueur et l’organisation, la gestion de l’humain (relation client et coordination des équipes en interne) et le pouvoir des mots : 2 années très enrichissantes. Jusqu’au moment où….”.

Pour vous raconter parfaitement en entretien, suivez tous nos conseils. 

5 – Ne pas être curieux est un vilain défaut

Erreur #5 : ne pas poser de questions.

C’est le moment de saisir l’opportunité pour en mettre plein les yeux ! Si vous ne lui posez aucune question, le recruteur considérera que vous n’êtes pas intéressé plus que ça par le poste.
Pour montrer votre motivation, on vous conseille de préparer vos questions à l’avance. Voici quelques exemples : “Quel est le parcours du/des fondateur(s) ?”, “Est-ce leur première startup ?”, “Comment est née l’idée de la startup ?”, “D’où vient son nom ?”, etc. 
Retrouvez toutes les questions que vous pouvez poser à la fin d’un entretien dans notre article.

N’oubliez pas que le recruteur est là pour apprendre à vous connaître. Illustrez vos propos par des exemples tirés de vos expériences professionnelles ou personnelles, cela vous rendra plus crédible. 
Enfin vous l’avez compris, un entretien réussi ça demande de la préparation !

Recrutez avec elinoï
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux